Après la grossesse

Après-accouchement, le moment appelé post-partum est également une période clé pour l'ostéopathe spécialisé en périnatalité : l’ostéopathe va permettre de retrouver une assise périnéale correcte et un équilibre de la statique pelvienne et des régions sus et sous-jacentes avec une détente des fascias (muscles, ligaments).

 

La mère est d'abord considéré comme une femme ! L'accouchement est une forme de traumatisme pour le corps, bien qu'il soit physiologique. S'occuper d'un nouveau-né est une sollicitation quotidienne intense pour ce corps qui a déjà beaucoup travaillé pendant ces 9 derniers mois.

D'une part, il est important de vérifier le bassin. Les modifications dues aux changements de position, à l'imprégnation hormonale, peuvent favoriser un verrouillage de bassin, par la suite peuvent apparaître des problèmes lombaires, sciatalgies (sciatiques ou lombalgies) ou des troubles uro-gynécologiques. 

D'autre part, le cosy, la nacelle, le landau, porter son enfant favorisent des mauvaises positions. Sortir avec un nouveau-né demande une organisation, et une réelle musculation. En prenant du poids, votre bébé sollicite de plus en plus votre dos qui finit par vous faire souffrir. L'ostéopathe vient au devant de ces douleurs. Parfois le traitement sera à renouveler, si les sollicitations de votre enfant sont fortes.

 

La femme consulte dans les mois qui suivent son accouchement pour

  • bilan post-partum (vérification du bassin, et de la statique vertébrale, vérification des diaphragmes...)
  • lésions mécaniques articulaires du bassin, du coccyx, de la symphyse pubienne ou de la colonne dorso-lombaire, fausse sciatique
  • douleurs pendant les rapports
 (dyspareunies)
  • fatigue anormale, dépression 
  • troubles circulatoires de l'abdomen et du petit bassin
  • fuites urinaires

  • difficultés dans le bon avancement de la rééducation du périnée 
  • etc...

 

Il est préférable de faire une prise en charge ostéopathique avant la rééducation périnéale. Il est peu utile de renforcer les muscles périnéaux sur un bassin asymétrique, un coccyx déplacé ou fixé. La rééducation faite par la sage-femme  ou le masso-kinésithérapeute n'en sera que plus efficace et pérenne.

 

L'ostéopathe pourra également proposer quelques exercices simples en attendant la rééducation (sans pour autant la remplacer).

 

Quelques conseils complémentaires :

 

Il est néanmoins important de noter qu'une bonne hygiène de vie doit être maintenu sur cette période délicate. La fatigue peut être intense car le corps a besoin de récupérer ; il subit encore des transformations (retour de l'utérus à la normale, modifications hormonales, reprise du cycle...). Il faut donc s'autoriser à bien dormir, pourquoi pas en journée si les nuits sont perturbées. Il faut également bien se nourrir en diversifiant son alimentation, bien s'hydrater et également bien s'aérer.

 

La reprise du sport pourra être envisagée après avoir fait la rééducation du périnée, progressivement, en privilégiant une gymnastique douce (piscine, yoga...) pour commencer. 

 

A noter : Pour retrouver le niveau sportif que vous quittez avec la grossesse, vous pourrez patienter jusque 18 mois pour le retrouver. Soyez patiente et douce avec votre corps qui vient de vous offrir un enfant.