Qu'est-ce que l'ostéopathie ?

Le mouvement est caractéristique de la vie. La diminution du mouvement va créer la pathologie.
L'ostéopathie est un ensemble de
 techniques
 manuelles
douces qui
 veut
 harmoniser
 les
 mouvements
 « mécaniques
» 
du 
corps
 
avec
 le
 reste 
des 
mouvements 
corporels.


Elle traite l'origine des dysfonctions, en recherchant les liens de cause à effet

               la lésion ostéopathique (troubles mécaniques) à la dysfonction résultante qui emmène au(x) symptôme(s).

Le but du traitement ostéopathique est de redonner au corps son équilibre perdu, de réharmoniser les structures du corps, pour que la fonction revienne à la normale.

La notion d'équilibre dont on parle en ostéopathie est la même qu'en médecine allopathique : l'homéostasie.

 

"L'ostéopathie n'est pas une médecine orthopédique, ni un terme désignant une maladie des os.
L'ostéopathie est bien une médecine manuelle, basée sur un concept prophylactique d'entretien de la santé" (R Solano).

 

Principes ostéopathiques

La structure gouverne la fonction.

Une dysfonction ostéopathique s'accompagne d'une restriction de mobilité, tant au niveau articulaire, qu'au niveau organique, ou qu'au niveau des fascias.

Lorsque le mouvement est diminué, la structure, l'organisme va s'adapter à la dysfonction, à la perte d'équilibre. Le corps humain est système, ensemble de sous-système en interactions. C'est à dire que  toutes les fonctions sont liées les unes aux autres, y compris les fonction vitales. Si un sous-système trouve sa fonction altéré, il devra se répercuté sur un autre sous-système périphérique. Ainsi chaque sous-sytème va devoir s'adapter à la nouvelle situation. L'ostéopathe a pour rôle de rétablir l'équilibre de chaque système, en redonnant une mobilité articulaire, crânienne, tissulaire et viscérale.

 

L'ostéopathie : "Santé Durable"

L'ostéopathie s'inscrit dans la "santé durable", car elle n'utilise pas de chimie, elle est au naturel, et travaille de plus en plus en collaboration avec les médecins.